Les Technologies xDSL

I – Que signifient xDSL et ADSL ?

Le terme DSL ou xDSL (Digital Subscriber Line = Ligne numérique d’abonné) regroupe l’ensemble des technologies mises en place pour un transport numérique de l’information sur une simple ligne de raccordement téléphonique. Les technologies xDSL sont divisées en deux grandes familles, celle utilisant une transmission symétrique et celle utilisant une transmission asymétrique.

Le terme ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line. Ce système permet de faire coexister sur une même ligne un canal descendant (downstream) de haut débit, un canal montant (upstream) moyen débit ainsi qu’un canal de téléphonie (appelé POTS en télécommunication qui signifie : Plain Old Telephone Service).

II – L’utilité des technologies xDSL et ADSL

Le rapide développement des technologies de l’information a fait apparaître de nouveaux services gourmands en capacité de transmission. L’accès rapide à Internet, la visioconférence, l’interconnexion des réseaux, le télétravail, la distribution de programmes TV, (etc) font parties de ces nouveaux services multimédia que l’usager désire obtenir à domicile ou au bureau.

Jusqu’à présent, les services à hauts débits existant (câble coaxial, fibre optique) n’étaient pas bien adaptés aux besoins réels (câblage trop cher à remplacer par de la fibre optique ou connexion peu stable en câble coaxial).

L’idée d’utiliser la paire torsadée semble la mieux adaptée puisque dans le monde environ 800 millions de connexions de ce type sont déjà en place et qu’il suffit d’ajouter un équipement au central téléphonique ainsi qu’une petite installation chez l’utilisateur pour pouvoir accéder à l’ADSL.

III – Caractéristiques des technologies ADSL

Le terme DSL ou xDSL peut se décliner en plusieurs groupes : HDSL, SDSL, ADSL, RADSL, VDSL. A chacun de ces groupes correspond une utilisation et des caractéristiques particulières.

Les différences entre ces technologies sont à différencier par :

  • La vitesse de transmission.
  • La distance maximale de transmission.
  • La variation de débit entre le flux montant et le flux descendant.
  • Le caractère symétrique ou non de la liaison.

La connexion point à point est effectuée via une ligne téléphonique entre deux équipements, d’une part le NT (Network Termination) installé chez l’utilisateur et d’autre part le LT (Line Termination) installé dans le centre de raccordement.

L’ ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) existe depuis une dizaine d’années et a tout d’abord été développé pour recevoir la télévision par le réseau téléphonique classique. Mais le développement d’Internet a trouvé une autre fonction à cette technologie, celle de pouvoir surfer rapidement sur le net et sans occuper une ligne téléphonique.

Le standard ADSL a été finalisé en 1995 et prévoit :

  • Un canal téléphonique avec raccordement analogique ou RNIS
  • Un canal montant avec une capacité maximale de 800 kbits/s
  • Un canal descendant avec un débit maximal de 8192 kbits/s

Voir les articles sur les technologies xDSL

 

Retour à la Page « Techniques et domaines d’utilisation »