Télécoms (2)

 

IV – Applications des télécommunications

 

La téléphonie

Le téléphone est la principale application des télécommunications. En effet, ce domaine utilise tout ce qui touche à la transmission d’un signal, la modulation, les outils de communication électriques (cf partie Réseaux mobiles), etc.

La radio :

La radio peut être définie comme toute communication par l’intermédiaire de l’espace hertzien. C’est donc un domaine varié, incluant la radiodiffusion de programmes, les services de communication en radiotéléphonie, de point à point (un émetteur et un récepteur) ou en réseaux ; les liaisons avec satellite(s) de télécommunication(s) ou par faisceau hertzien.

La télévision

La télévision utilise les ondes électromagnétiques pour diffuser les signaux de télévision analogiques (télévision hertzienne) ou numérique (TNT). Cela entre donc parfaitement dans le domaine des télécommunications.

Les réseaux mobiles :

La téléphonie mobile est l’un des phénomènes de société de la fin du XXeme siècle. Le geste de téléphoner partout ou que l’on soit devient banal, au point de s’inquiéter sur ses risques, de créer un langage particulier, le langage SMS.

En attendant de voir partout les programmes de télévision sur mobile en cours de développement, l’accès à internet est déjà facile sur les dernières générations.

Internet :

Quoique l’internet ne soit pas le seul système de réseau informatique, il en est presque devenu synonyme. La structure d’internet est complexe et peut se séparer en:

Un système physique de communication (les lignes d’abonnés, les modems, les routeurs qui connectent au web)

Un système de transport entre utilisateurs (les protocoles, les serveurs,..)

Un système applicatif qui fournit le service final (messagerie, image, voix, moteur de recherche, etc …

[important]ET BIEN D’AUTRES !!![/important]

V – Administration des télécommunications

Le secteur des télécommunications était historiquement lié à la puissance publique de chaque État et exploité par cet État. Depuis les années 1980-1990, un mouvement mondial de

dé-réglementation (ou dé-régulation) du secteur des télécommunications est intervenu.

Organismes de normalisation :

Ce secteur a vu et voit encore la normalisation et l’uniformisation des protocoles — UIT, ECMA, IETF, 3GPP— permettant l’interfonctionnement des produits quel qu’en soit leur constructeur. Les batailles commerciales n’ont souvent pour seul but que d’imposer des standards, qu’ils soient logiciels ou simplement au niveau de la connectique.

Les principaux organismes de normalisation mondiaux sont:

  • l’ETSI : European Telecommunication Standards Institute
  • l’ARCEP : Aurotité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes
  • l’ITU : International Telecommunication Union
  • l’IETF : Internet Engineering Task Force
  • l’ANSI : American National Standard Institute
  • l’IEEE: Institute of Electrical and Electronics Engineers

Retour à la Page de Présentation